Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter :

La startup Eco-Compteur au Palmarès « Great Place To Work » 2017

La startup Eco-Compteur au Palmarès « Great Place To Work » 2017

La startup lannionnaise Eco-compteur n’a rien a envié aux plus grands de la Silicon Valley où travail rime souvent aussi avec plaisir et envie de participer activement à l’évolution de son entreprise. Quelques questions à Christophe Milon, le PDG d’Eco-Compteur qui nous en dit un peu plus sur le récent Palmarès « Great Place To Work » 2017 où la startup figure au classement des entreprises de moins de 500 salariés où il fait bon vivre en France:

– Vous êtes dirigeant de la startup Eco-Compteur spécialisée en solutions de comptage sur de la mobilité douce, en quoi cela consiste exactement ?

Lorsque la ville de New York souhaite compter les vélos sur les ponts d’accès à Manhattan ou que le ville de Perros Guirec mesure plus de 800 000 personnes par an sur le sentier des Douaniers ils utilisent des matériels et logiciels conçus et fabriqués par Eco-Compteur

– Le récent Palmarès « Great Place To Work » 2017 révèle qu’Eco-Compteur fait partie des 50 entreprises de moins de 500 salariés où il fait bon travailler en France. Pourriez-vous nous en dire plus sur cette distinction et la démarche initiée au sein de votre startup ?

Nous avons toujours eu des démarches fortes et souvent originales pour que les équipes ressentent que cette entreprise est la leur, qu’elle devient ce qu’ils en font au quotidien. Cela s’est appelé Peopology en référence à l’écologie qui place la nature en préalable à l’action des hommes, ici c’est les équipes en préalables aux décisions de l’entreprise, c’est devenu la démarche d’entreprise libérée théorisée par Isaac Getz que j’ai rencontré dans le cadre de l’APM. Nous sommes actuellement dans une nouvelle phase où nous allons adapter Holacracy à notre culture, nous l’avons appelé Hola Hoop !

– 94% des salariés d’Eco-Compteur sont heureux au travail. Cela se concrétise comment dans l’organisation et dans les projets menés ?

Ce serait très long à décrire mais je vous donne deux exemples, nos nouveaux locaux ont été dessinés par des groupes de travail, chacun a emménagé dans un nouvel espace auquel il avait personnellement contribué, 100% de satisfaction. La formule d’intéressement a elle été décidée par un groupe de travail élu sans candidature, donc sur l’intégralité des collaborateurs, ils ont eu la main sur le niveau auquel il se situait et sur la formule de répartition. Si je l’avais décidé en tant que PDG mon choix aurait été différent, je pense toutefois que leur choix est meilleur que celui que j’aurais fait.

– Des salariés satisfaits et le rachat récent de la société Quantaflow : Eco-Compteur une nouvelle source d’inspiration sur le modèle startup. Quelles ambitions à court terme ?

Dans le groupe je crois que tout le monde partage l’idée que la croissance est bénéfique à tous car elle permet le développement individuel et offre des trajectoires professionnelles plus intéressantes. C’est aussi un moyen de résoudre nos problèmes d’aujourd’hui avec plus de moyens demain. Pour s’inscrire dans ce chemin de façon durable il faut un projet, le nôtre est de devenir la référence mondiale du comptage dans tous les segments de ce « multi marché de niches ». La croissance externe est un des leviers, je souhaite que nous l’activions en ayant de vrais arguments humains à proposer à nos futurs collaborateurs et à ceux des sociétés qui nous rejoignent. C’est pour cela que nous construisons une culture qui allie une très grande autonomie en même temps qu’une exigence partagée de performance individuelle et collective.

Pour en savoir plus : Eco-compteur