Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter :

Logo French Tech

Le Nautic Startup Day désigne 4 championnes

Le Nautic Startup Day désigne 4 championnes

Elles étaient 18 startups à pitcher et 4 d’entre-elles ont reçu un trophée au Nautic Startup Day. Objectif du concours : désigner les meilleures startups nautiques du moment. L’événement, organisé par les deux French Tech bretonnes, était accueilli sur le stand de la Région Bretagne.

Cette 1ère édition du Nautic Startup Day le 4 décembre recevait un jury particulièrement qualifié croisant des expertises complémentaires : Henri Giraud (Fédération Française de Voile), le skipper Gilles Lamiré, David Leray (fonds d’investissement Go Capital), Florence de Launet (Naval Group), Sigolène Brun (Le Village by CA Finistère) et Grégory Hoareau (Finistère 360).

Au final, les startups qui ont emporté les voix du jury présentent des qualités indéniables sur le plan technologique et un réel potentiel de développement commercial à grande échelle. La remise des trophées – imprimés en 3D par la startup rennaise Bicephale ! – a salué les atouts des startups nautiques dans 4 catégories :

  • trophée « Futur », Absolute Dreamer (drapage automatisé de foils et pièces composite par un robot. Procédé « importé » de l’industrie aéronautique)
  • trophée « Originalité », Inobo (planche de kite-surf évolutive, transparente et durable)
  • trophée « Technologie », Ino-rope (poulie à axe textile avec mécanique simplifiée pour être plus légère, plus durable et plus efficace)
  • trophée « Coup de cœur », Carenecolo (système permettant d’installer une aire de carénage mobile sur des cales déjà existantes)

Les 14 autres startups présentes à cette session de pitchs à la mode French Tech étaient : Draguor, Emagin3D, Fil&Fab, Foil&Co, Kara Technology, Kayflo, Kerfoils, Lokefoil, Magnard Innovation, Nauti Concept, Ocean Ride, Syci, Tringaboat et Wipsea. On remarque une forte représentation des projets s’intéressant aux foils parmi ces 18 entreprises innovantes… et une forte représentation de startups provenant de Bretagne, mais aussi d’autres régions (Paris, Pays de Loire, Bourgogne et Martinique).

Des rdv business

Les deux heures précédant le concours de pitchs, une vingtaine de startups bretonnes se sont vues aussi proposer des « rendez-vous business » donnant accès à des ETI et grandes entreprises du secteur nautique en mode speed dating. Accastillage Diffusion, voilerie Incidences, Naval Group, NKE Marine Electronics et Plastimo ont ainsi pu entamer des échanges privilégiés avec les entrepreneurs.

Sur le même sujet :

Le Nautic Startup Day, une plongée dans les startups

Back to top