Inscription à la newsletter

Inscription à la newsletter

* indicates required

Vous êtes : *








Logo French Tech

Du mouvement, de l’ambition et des nouveaux visages : quoi de neuf au sein de la French Tech ?

Du mouvement, de l’ambition et des nouveaux visages : quoi de neuf au sein de la French Tech ?

Vous l’avez sans doute découverte au cours de ces dernières semaines, Kat Borlongan a pris la suite de David Monteau (lequel a rejoint en début d’année la startup Skopai) à la tête de la mission French Tech, et a commencé à dresser les contours de la V2. Lors du récent Web2Day nantais, elle a notamment listé les grands axes autour desquels la French Tech travaillera : les scale-ups, l’international, les talents, mais aussi les DeepTech.

Pour rappel, dans ses premières années, la French Tech a orienté son discours autour des 3 mots clés : Fédérer / Accélérer / Rayonner. Depuis fin 2014 et la labellisation des premières métropoles, « la première version de la French Tech était dédiée à la communauté française et à l’early stage ».

Sur ces sujets, les lignes ont bougé, notamment sur les aspects de fédération, où à l’échelle de notre territoire ouest breton, les efforts visent à coopérer au mieux pour aller plus vite et grossir notre point sur le territoire.

 

Même si ce sujet de fédération sera moins mis en avant dans la prochaine feuille de route de la French Tech, nous ne devons pas perdre le fil de cette belle dynamique locale, qui a vu profusion d’initiatives aux 4 coins de notre territoire au cours des 2 dernières années, et qui contribuent à cette effervescence créative.

Priorité sera donc donnée aux scale-ups dans les prochains mois. Si on devait se risquer à une définition de la scale-up, on pourrait la définir comme une entreprise innovante plus mature, qui est en phase de changement d’échelle (« scalabilité »). On peut aussi faire le lien avec les lauréats du Pass French Tech, qui sont considérés en hypercroissance, perçues à haut potentiel et qui pourraient illustrer ces scale-ups. En local, les derniers lauréats de ce précieux sésame sont Apizee (Lannion), Imeon Energy et CHR Numérique (Brest / à découvrir ici en vidéo : http://frenchtech-brestplus.bzh/2018/06/25/video-startups-chr-numerique-epack-hygiene/ ).

Autre axe majeur de la prochaine feuille de route : les « talents », axe qui pourra être traité à plusieurs niveaux, par exemple via le prochain dispositif national French Tech Diversité, qui vise à apporter plus de diversité sociale parmi les créateurs de startups. La notion d’inclusion sera donc au cœur des préoccupations. Autre volet de cet axe « talents » : renforcer la possibilité pour les startups de recruter des talents étrangers (initiative FT Visa), là aussi pour permettre une internationalisation plus précoce.

 

Les deep-tech vont également se retrouver sous le feu des projecteurs. Par « startups deep-tech » entendez start-ups à très forte intensité technologique. A ce sujet, en ce début de semaine a été annoncée par le Premier Ministre la mise en place du Fonds French Tech Seed. Doté de 400 M€ issus du Programme d’investissement d’avenir, ce fonds d’investissement sera opéré par Bpifrance et aura vocation à soutenir les startups technologiques en phase de post-maturation, notamment des startups de la Deep Tech et de moins de 3  ans.

L’originalité du fonds french Tech Seed repose sur un mécanisme d’apporteurs d’affaires labellisés et un effet de levier sur l’investissement privé. Les apporteurs d’affaires garantiront le caractère technologique et les investisseurs privés le potentiel de développement de l’entreprise. En termes de calendrier, après une phase d’identification des apporteurs d’affaires du fonds et suite à la labellisation des structures, l’objectif est de réaliser les premiers investissements dans les entreprises au 1er trimestre 2019.

 

De l’éclosion à l’envol, telle est l’ambition pour ces prochaines années ! A suivre en ces prochains mois lorsque la feuille de route sera affinée.

Vous souhaitez réagir, vous impliquer, proposer des idées ? contactez nous : frederic@ft-brestplus.bzh

Le dossier de presse officiel :
http://www.lafrenchtech.com/sites/default/files/documents/dp_french_tech_horizon_2022_0.pdf

Lecture complémentaire pour aller plus loin :
https://www.gouvernement.fr/argumentaire/french-tech-2022-interview-mounir-mahjoubi

 

 

Back to top