Grande Ecole du Numérique : 1er dossier labellisé sur le territoire French Tech Brest+ !


23 novembre 2016
Grande Ecole du Numérique : 1er dossier labellisé sur le territoire French Tech Brest+ !
Follow by Email
Facebook
Google+
https://frenchtech-brestplus.bzh/grande-ecole-numerique-1er-dossier-labellise-territoire-french-tech-brest
Twitter
LinkedIn

Dans le cadre du 2ème appel à labellisation publié en août dernier, notre territoire a vu s’élaborer plusieurs dossiers. 3 dates de dépôt des dossiers étaient possibles : fin septembre 2016, fin novembre, ou fin février 2017.
Un premier dossier, porté par la Cantine numérique brestoise, l’ISEN Brest, et la Maison de l’Emploi du Pays de Brest, avait été déposé fin septembre. Le résultat est tombé la semaine dernière, et il est positif ! Le projet « code.bzh » fait donc partie des 54 nouvelles formations labellisées (au national), et va donc voir le jour en septembre 2017. Rappelons qu’il s’agit ici de filières courtes (4 à 6 mois) et qualifiantes, qui vise à toucher des publics dits éloignés du numérique : les femmes, les jeunes (mais pas que), les décrocheurs, les NEET…
Au programme pour la future promotion : de l’apprentissage de compétences techniques (code etc), mais pas que… aussi des compétences humaines et culturelles, pour leur donner le(s code(s) pour trouver leur place en entreprise.
Pour Mikael Cabon (ISEN Brest, Responsable du Département FHES ), l’un des investigateurs de ce dossier, c’est une vraie satisfaction « Il y avait un désert sur la carte de France des Grandes Ecoles du Numérique sur la Bretagne occidentale. C’est ce qui nous a poussé à porter un projet avec la cantine et la Maison de l’emploi, chacun apportant son enthousiasme et ses compétences. L’enjeu de la formation est aussi un enjeu social et économique auquel l’ISEN est très sensible, à la fois pour contribuer à l’écosystème par des formations adaptées à la demande des entreprises locales et en permettant à une promotion de trente personnes, mais ce sont les petits ruisseaux qui font les océans, d’augmenter leur employabilité en leur donnant une nouvelle chance. Cela démontre la force de Brest, avec des acteurs institutionnels, des entreprises, des organismes de formation, qui savent se regrouper pour l’intérêt général quand le besoin leur apparaît impératif et juste. Cela ne se fait sans obstacles, financiers, matériels, temporels, mais le souffle de notre enthousiasme l’emporte ».
3 autres dossiers (Brest, Lannion, Morlaix) sont en cours de dépôt pour l’échéance de fin novembre… à suivre !

En savoir plus :
– Site internet : Code.bzh
– Twitter : @code_bzh